PRÉMICES 

RECUEIL DE PETITS O.S. SUR LE DÉBUT DE GROSSESSE DE JESSIE

Alola, février 2001

"Ha... haaan..." Jessie se cambrait dans le tas de feuilles de la grotte de Chelours à chaque coup de rein un peu plus, serrant James plus fort contre elle, tandis qu'il faisait onduler son bassin en allant plus vite, plus fort, il soupirait en sentant les battements de son cœur palpiter dans tous ses membres, et il l'embrassait à nouveau, sentant son corps parfait contre le sien mon Dieu, rien qu'à cette pensée il avait déjà envie de...

"Huuhumm..." C'était trop tard, et c'est là que ça avait commencé. Le sperme chaud de James s'écoula doucement en elle tandis qu'ils reprenaient leurs esprits, et parmi tous les spermatozoïdes du gosse du riche, un petit gagnant trouva le chemin, persistant, millimètre par millimètre, obstacles après obstacles, jusqu'à son col de l'utérus puis jusqu'à l'ovule de Jessie qui somnolait désormais en sentant le cœur de son équipier battre contre le sien...

"-Je t'aime Jessie...
-Moi aussi je t'aime mais tu m'écrases, imbécile!"

La fusion des deux cellules ne forma qu'un gros œuf avec un noyau en son centre, un œuf contenant leurs ADN à tous les deux, un œuf unique, matérialisation de leur amour, et déjà la vie s'esquissait en Jessie... L'œuf se divisa une première fois, puis une deuxième, encore et encore, jusqu'à terminer en 32 cellules identiques et se mit à migrer... Et ils se dépêchèrent de se rhabiller, Miaouss, Qullbutoké ou encore ce gros pataud de Chelours pouvant débarquer à tout moment... 

Quelques jours après, alors qu'elle plaisantait avec Miaouss en s'empiffrant de Masaladas au soleil, l'œuf descendit dans son utérus. Il s'y implanta, et silencieusement, fusionna avec elle, devenant un embryon, qui deviendra ensuite un fœtus, puis un bébé... Un peu de James et un peu d'elle, un petit être vivant unique et nouveau, qu'ils avaient fabriqués eux même. Au début ça passa inaperçu, puis les semaines passèrent à Alola tandis que l'œuf prenait forme : il avait désormais un petit cœur qui battait, minuscule, ne mesurant pas plus de quelques millimètres... Le temps continuait à s'écouler, normalement, sans que personne ne puisse s'en douter, mais il était là, prenant doucement forme humaine, se dessinant, et Jessie, idiote comme elle est, ne remarqua pas tout de suite qu'elle avait un retard de règles... "Elles arrivent quand elles arrivent...", se disait-elle toujours, et elle continuait son quotidien comme si de rien n'était, l'embryon grandissant chaque jour un peu plus... La fatigue, un appétit un peu plus développé...? Pas de quoi s'inquiéter pour Jessie, qui avait de toute façon toujours eu un bon coup d'fourchette. Envie de faire pipi plus souvent? Il faut dire qu'elle buvait beaucoup d'eau... Les seins tendus et sensibles? Elle allait sûrement avoir ses règles. Des sautes d'humeur? Pas plus que d'habitude pour la jeune femme au sang chaud... Absolument tout, même les choses plus plus invraisemblables, avaient une explication pour elle : les vomissements étaient sûrement la conséquence d'une baie pas fraîche, les odeurs désagréables provenaient de sa fatigue, qui elle-même résultait de leurs petits boulots...

"-Jessie... est-ce tout va bien?
-Hm?..."

La jeune femme se releva un peu vers son équipier qui était accroupi près du lit à son chevet, caressant ses cheveux tendrement tandis qu'elle ouvrit les yeux difficilement

"-Il est 11h, tu as dormi presque 14h, tu es sûre que ça va?
-Hein... oui..."

Mais en réalité ça n'allait pas. Son estomac la brûlait et elle sentait la nausée s'emparer d'elle à nouveau, comme chaque matin depuis des jours alors qu'au fil de la journée elle avait l'impression de se sentir mieux... mais non. À chaque réveil ça revenait, inlassablement.

"- Jessie, tu... tu as tes règles..?", demanda timidement James qui venait seulement d'apprendre récemment tout ce qu'il y avait à savoir sur le sujet grâce à Miaouss : la fatigue, le fait de se sentir pas très bien et d'être plus énervée que d'ordinaire, le fait qu'elle n'ai pas envie de jouer à "criquon-criquette"...

"- Non..."

La gorge de la jeune femme se serra tandis qu'elle se rendit subitement compte : non, elle n'avait pas ses règles, et ce n'était d'ailleurs pas normal... Elle esquissa un geste de recul dans un frisson glacial

"-Tu... tu peux me passer quelques choses à boire... s'il te plaît...?"

James la regarda d'un air étrange, inquiet au possible

"-Tu veux pas qu'on aille voir le médecin Jessie?
-Le médecin mais pour quoi faire? J'ai du manger un truc bizarre, arrête de t'affoler pour un rien... C'est dingue ça, grandit un peu!", grogna-t-elle en s'asseyant au bord du lit en enfilant ses pantoufles Chelours tandis qu'il sorti lui chercher de l'eau, un peu paniqué et soucieux pour elles. Elle resta un instant assise mais fonça dans la salle de bain en trébuchant et...

"-Bbbbbbbrggggggh...."

Elle rejeta ses longs cheveux en arrière pour ne pas les salir et vomi encore, avant de se relever un peu et de tirer la chasse en laissant son dos glisser contre le mur... 
de la même façon que sa mère 25 ans auparavant, désemparée...

- Jane le savait depuis déjà quelques semaines mais elle ne disait rien, préférant lui cacher, pour ne pas qu'il reste, qu'il s'attache alors qu'elle avait des obligations au sein de l'organisation. Et puis il devait partir, reprendre la mer, ce n'était qu'une amourette après tout, et elle se savait. Elle se levait le matin, plus tôt que lui et elle restait de longues minutes dans la salle de bain à vomir seule, ne sachant pas comment lui dire qu'elle était enceinte. Cette grossesse était une bénédiction pour elle, mais aussi la pire chose qui pouvait lui arriver : elle avait gravi tant d'échelons dans la hiérarchie de la Team Rocket, comment allait-elle pouvoir gérer tout ça avec l'arrivée d'un bébé...? Et si Mme Boss la renvoyait? Elle n'avait aucune idée de quoi faire, alors tant pis elle le cacherait, elle trouverait une solution plus tard... -

Jessie ne savait rien de cette histoire et d'ailleurs, elle s'en fichait : elle ne parvenait plus à réfléchir, s'endormant presque en voyant la pièce tourner tout autours d'elle comme si elle bu une bouteille entière de saké, lorsqu'elle distingua James entrer dans la pièce, paniqué...

"-Jessie!!" Il posa le verre et ouvrit entièrement la porte de la salle d'eau avant de s'accourir près d'elle, inquiet : mon Dieu mais qu'est-ce qu'elle avait...?

"-Ça va James, j'vais bien..., souffla-t-elle en se levant, toute chamboulée, la tête dans le flou
"-Non ça va pas, regarde toi tu es blanche comme un Sorbébé! Tu vas aller voir le médecin, je te laisse pas le choix!
-NON je n'irai pas, j'te dis qu'ça va!", grogna-t-elle encore en le poussant avant de se déshabiller rapidement et de s'attacher les cheveux grossièrement en un chignon. James loucha malgré lui sur son corps qu'il estimait parfait et sans défaut, s'arrêtant sur sa poitrine qui lui semblait quelques peu changée mais il fit mine de rien et s'assit sur le lavabo alors qu'elle entra dans le douche et ouvrit le robinet

"- QU'EST C'QUE TU FAIS ENCORE LA?!, s'énerva-t-elle encore
- Je reste ici au cas où ça n'irait pas... tu n'tiens pas debout!"

Elle grommela quelques choses d'inaudible et fit mousser la savonnette sur sa peau, fermant les yeux pour ne pas voir la pièce tournoyer, s'efforçant de rester calme malgré d'atroces bouffées de chaleurs...


Alola, Mars 2001

James était blotti dans les bras de son équipière, immobile, il avait le cœur battant à mille, ne parvenant pas à s'endormir. Il releva un peu la tête vers le visage endormie de sa meilleure amie qui faisait un petit bruit sifflant trop mignon avec son nez... et quel bruit agaçant! Il accentua son étreinte plus fort et souffla pour se calmer mais... mince il avait trop de choses en tête, il avait envie de discuter mais bon, elle dormait et il savait qu'elle était fatiguée et souffrante, alors il se résigna, repositionna mieux sa tête contre sa poitrine et essaya de se concentrer pour dormir... 

"1, 2, 3, 4..." Il commença à compter les Wattouats dans sa tête mais rien à faire, c'était débile et ça le déconcentrait encore plus... Qui avait eu cette idée stupide de compter les Wattouat, sérieusement? Quelqu'un avait-il déjà réussi à tomber dans les pattes de Munna après ça...? Et voilà qu'il pensait à cette idiotie désormais, à l'origine de cette pratique étrange quand ...

"Hmmmhm..." Jessie s'agita un petit peu dans son sommeil avant de le serrer plus fort contre elle, comme s'il était une peluche, l'étouffant dans ses cheveux... Il essaya de se dégager, agacé, sans la réveiller, mais elle le comprima plus fort en ronflant bruyamment. Il la secoua doucement

"- Jessie... Tu m'étouffes...
- Hm..." Elle bougea encore, l'encerclant de ses jambes de toutes ses forces

"-Jessie je... n'ai plus d'air... Jessiiiiiie..."

Bon sang mais elle était trop chiante, elle ne bougeait pas et en plus elle avait un sommeil de plomb! James la poussa plus fort et elle se retourna brusquement avant de se placer en position fœtale, dos à lui, en grommelant des brides incompréhensible. Quelle poisse, maintenant il n'avait même plus de câlin... et en plus elle avait prit toute la couverture! Il se leva, agacé, et ouvrit le PC : il fallait qu'il sache ce qu'elle avait, c'était insoutenable, d'autant plus qu'il risquait d'être contaminé! Il tapa les symptômes, suspicieux, et alors l'évidence s'afficha sur l'écran. 

"-Un... bébé?" James n'était pas sur de comprendre : c'était impossible! Enfin... impossible, oui et non, il savait ce qu'était la reproduction tout d'même, il l'avait apprit en SVT, comme tout le monde, bien sûr, mais... Pourquoi, comment?! Il avait refusé d'en lire plus, ce n'était surement pas ça, alors il avait clapé l'ordinateur, chassant ces idioties de son cerveau tourmenté, retournant dans le lit. Demain, elle irait chez le médecin, de gré ou de force : il fallait qu'il écarte cette hypothèse avant de devenir cinglé.


Alola, mars 2001

"-Non mais sérieusement grand père, vous êtes sûr que je suis enceinte?! Je veux dire... ce n'est peut-être qu'une indigestion, pas d'quoi fouetter un Miaouss!", s'énervait Jessie, toute rouge, agressant le pauvre docteur en tapant du poing sur la table

"- Mademoiselle... je vous le répète pour la dernière fois... vous êtes bien à 10 semaines d'aménorrhées, le résultat de la prise de sang est formel...
- Non c'est IMPOSSIBLE, il doit y avoir une erreur... faites-moi un autre test!!
- Votre taux de bêta HCG le confirme, vous êtes enceinte Jessica, mais si vous voulez du concret j'allais justement vous faire une échographie..."

James pleurait dans la mini salle d'attente de ce vieil apothicaire d'Alola, fixant un point quelconque sur le sol, trépignant fébrilement, effrayé et rempli de remords : le médecin avait dit à Jessie qu'elle devait revenir au plus vite suite aux examens, et... il était quasiment sur de savoir ce qui se tramait, il y avait un bébé là d'ssous, c'était sur... mais pourquoi n'avait-il jamais pensé à se protéger...? Qu'est ce qu'il avait fait à Jessie? Et si c'était plus grave que ça, qu'elle était très malade?...

"-Vous voyez là sur l'écran? C'est votre bébé, Jessica...
-Non, vous vous trompez, c'est le Masalada que j'ai mangé hier... c'est sûr, il a la même forme!
-Ah oui, et votre beignet a un cœur qui bat...?", demanda le gynécologue, agacé, en tournant le bouton on de l'enceinte afin que Jessie entende les battements du cœur du petit être qui grandissait en elle... 

*BOOM BOOM... BOOM BOOM...*

Elle se mit à paniquer, effrayée, affolée, mon Dieu ce n'était pas possible, elle ne pouvait pas y croire... et pourtant. À chaque fois que James venait en elle, ils prenaient un risque... Elle refusait de se l'avouer mais au fond d'elle, elle le savait, et c'était trop tard... Elle senti sa gorge se serrer, désemparée, et elle sorti de ses gonds

"-C'est... c'est mon cœur à moi ça, je refuse d'en savoir plus, vous n'êtes qu'un charlatan, ça suffit!" 

Elle poussa le pauvre médecin et se rhabilla rapidement

"- Mademoiselle... quoi que vous décidiez de croire, vous êtes enceinte, c'est la réalité...
- Je m'en vais.
- Eh attendez, vous n'avez pas réglé la consultation!
- Vous enverrez la note au QG d'la Team Rocket!"

Elle referma le bouton de son pantalon sans cesser de trembler, ravalant ses sanglots de terreurs et sorti rapidement, presque en courant

"-On s'en va James."

Le jeune homme la suivi bêtement du regard avant de se précipiter derrière elle, en proie à l'angoisse, vacillant sur ses jambes tremblantes

"-Jessie, attend..."

Elle avança plus vite, courant jusqu'au bout de la rue et se laissa glisser au sol le dos contre un mur, en larmes, tremblante comme une feuille, horrifiée... James couru jusqu'à elle et s'agenouilla face à son équipière, dans le même état qu'elle, au bord de la crise de nerf, apeuré...

"- Qu'est qui se passe Jessie, qu'est-ce qu'il t'a dit...?
- Ah....ah..."

Elle gémissait dans ses sanglots, des plaintes de douleurs profondes, dans un état second, en plein cauchemar...

"- Mais dis-moi enfin, c'est grave?!
- Je suis enceinte!
- Qu...quoi?"

Son cœur sembla lâcher, il s'agrippa à son épaule de peur de tomber, totalement hagard, hors de la réalité...  il le savait pourtant, mais l'entendre et devoir l'intégrer... c'était différent ; et elle répéta, doucement, entre ses larmes

"-Je suis enceinte James..."

Le jeune homme ne bougeait pas, totalement pétrifié, sous le choc, s'engouffrant sous le niveau de la terre, parcouru par un million de sentiments différents oscillant entre la joie intense, la peur, la culpabilité, l'amour... Elle le serrât contre elle, ayant besoin de réconfort, ne pouvant pas admettre la vérité pourtant évidente...

"-James... qu'est ce qui nous arrive?"

Et elle pleurait de plus belle, le serrant plus fort... mais le jeune sbire ne pouvait plus bouger, laissant s'écouler des gouttes froides de sang de son nez, le regard inexpressif, immobile, placide, sa vision se brouillant peu à peu, le cœur battant trop vite et pourtant il ne le sentait plus... 

"-On va... on... va avoir un bébé Jessie?"

Il attendait une réponse, bien qu'il y ait déjà compris, mais il avait besoin qu'elle lui dise, qu'il soit sur quelle n'ai pas pris une autre décision... Elle ne parvenait pas à lui répondre tant sa gorge était serrée, ravalant difficilement ses sanglots, alors elle lui esquissa un petit oui de la tête avant de le serrer encore plus fort...

"- Jessie?...
- Oui James, on va avoir un bébé..."

Le jeune homme se senti totalement flotter, ne comprenant plus rien, et alors il sombra totalement dans les abysses, tombant évanoui dans les bras de son équipière, le nez en sang, inconscient...

"-James? Oh non ne me fais pas ça, tu te moques de moi?!?!! JAMES??!!"


Alola, Mars 2001

Un bébé... James ne pouvait plus dormir maintenant qu'il savait ça. Il serrât plus fort Jessie qui dormait à poing fermé après avoir pleuré des heures durant, et glissa sa main moite et tremblante sous son t-shirt avant de caresser son bas ventre légèrement boursouflé tout doucement du bout de ses doigts... Mon Dieu il y avait un bébé là-dessous... un bébé qu'il avait fait avec elle, ils avaient matérialisé leur amour en un petit être vivant, c'était insensé... James était totalement étourdi, c'était fou et irréel, il avait l'impression d'avoir réussi quelques choses pour la toute première fois de sa vie : eux qui avaient tant souffert, ils allaient créer leur propre famille, rien qu'à eux, et avec elle... c'est tout ce dont il avait toujours rêvé, et mieux encore. Il était trop heureux et effrayé à la fois, et il se glissa plus bas, rapprochant son visage de son bas ventre en tremblant, avant d'y déposer son oreille : rien. Il avait envie d'en savoir plus, de lui parler. Il était tout intimidé et ressentait déjà un sentiment qu'il avait du mal à comprendre, comme s'il était déjà transporté par un amour inconditionnel et indescriptible envers cet embryon. 

"-M...mon bébé... à moi..." 

Il ne parvenait toujours pas à y croire. Son cœur battait si vite, il était dans tous ses états, sur un nuage, et il déposa un baiser sur le ventre de Jessie en commençant à pleurer de nouveau, de joie, de peur un peu aussi... Le miracle de l'amour, c'était vraiment dingue! Comment faire l'amour pouvait conduire à donner vie...? Sérieusement c'était fou! Il songea à ses parents : ils ne semblaient pas vraiment s'aimer... Cet enfant sera heureux parce qu'il aimait Jessie plus que tout et qu'elle l'aimait aussi, qu'il serait bien entouré avec Miaouss et tous leurs Pokémons... Comment allaient-ils tous prendre la nouvelle d'ailleurs? C'était quand même quelques choses d'important, quand le bébé sera là il faudra tout réorganiser, ils ne pourraient plus vivre ici avec Chelours... Il allait falloir le dire au Boss, hors de question que Jessie continue à travailler... Ils allaient même devoir quitter la Team rocket : jamais il n'accueillerait sa précieuse progéniture dans de telles conditions... Il devait le dire à ses parents, quand même... Il pensait à trop de choses pénibles qu'ils allaient devoir traverser, mais ça en valait la peine : ce bébé était la plus belle chose qui pouvait lui arriver, mon Dieu... Est-ce que ça allait être un garçon? Ou une petite fille? Comment allait-il être? Aurait-il des yeux émeraude, et des cheveux lavande comme lui? Un petit nez retroussé et un caractère doux comme le sien? Où est ce qu'il aura les jolis yeux bleus de Jessie, les cheveux roses et un comportement fier et fort, comme elle? 

Il embrassa son ventre à nouveau en reniflant entre ses larmes

"-Je t'aime déjà tellement... Tu ne me connais pas encore mais je suis t...ton papa..." 

Il avait une boule dans la gorge, son papa bon sang mais c'était vraiment dingue!

"-J'ai déjà hâte de te voir si tu savais... t'es drôlement culotté pour un bébé, tu en fais déjà baver à Jessie alors que tu es minuscule... Je crois qu'elle t'en veut un peu, mais tu sais elle n'est pas vraiment méchante en réalité... Il faut vraiment que je te présente à mes Pokémons, enfin tu ne sais pas encore ce que c'est, c'est vrai... Il va falloir que je te montre et t'apprenne tout ce qu'il y a à savoir, et ça en fait des choses..." 

Il s'allongea en plaçant sa tête sur son bras, sans cesser de chuchoter

"-Il paraît que les bébés comme toi aiment bien entendre de la musique alors je t'en ferai écouter... Je te jouerai du violon, je connais de très beaux morceaux et euh... peut-être même qu'Eoko pourrait chanter pour toi...
- Je peux savoir à qui tu parles?, grogna Jessie en se relevant un peu
- Euh... et bien je parle au bébé..."

Le cœur de Jessie manqua un battement et elle changea d'expression

"-Je ne veux pas que tu fasses ça et je ne veux pas qu'on parle de cet amas de cellules informes, alors arrête tes enfantillages et viens dormir!
-Elle ne pense pas ce qu'elle dit, elle a peur c'est tout...
-JAMES!
-Mais tu vas lui faire de la peine... il est si petit...
-Il ne t'entend pas, il n'a même pas d'cerveau. Alors ferme là et DORS., souffla-t-elle, agacée 
-D'accord mais... je peux rester là?, murmura-t-il en en caressant doucement son ventre, tout bouleversé 
-NON tu me prends dans tes bras et tu me fais un câlin en SILENCE!!!"

Ca s'annonçait plus difficile que prévu, tout compte fait...


Alola, avril 2001

Jessie dormait depuis une heure blottie contre James qui ne sentait plus son bras à cause de sa tête qui faisait un point de compression. Il réfléchissait à comment aborder le sujet épineux du bébé avec elle : elle semblait ne pas en avoir vraiment conscience et ne pas être heureuse... Elle était malade c'est sûr, mais c'était quand même un gros évènement et à part des larmes interminables de des plaintes comme "Mais qu'est ce qui nous arrive James ?", "Pourquoi nous ?", "On est maudit...", "C'est la fin de ma vie et de tous mes rêves...", "Quelle horreur...", "Je vais devenir énorme...", "Je n'peux pas y croire...", "James, dis-moi que tu m'aimes encore...", "Tout le monde va se moquer d'moi...", "James j'ai peur...", "JE NE VEUX PAS EN PARLER J'T'AI DIS !!!!!", elle n'avait rien dit de vraiment constructif et pourtant il allait falloir agir, elle était déjà enceinte de trois mois et le bébé serait là d'ici peut être fin aout... Il commençait déjà à stresser, ça allait vite arriver, il allait falloir déménager mais où et avec quel argent... ? 

Le Boss allait surement les renvoyer et dans un sens tant mieux, mais de quoi allaient-ils vivre alors... ? Les petits boulots ce n'était pas quelques choses de fiable, mais ils n'avaient aucun diplôme, rien... James avait son diplôme du Bac mais ça ne lui servirait à rien sans aucune étude derrière... Et si le Boss était clément et accepterait leur reconversion dans les bureaux... ? James pensait déjà à sa lettre de motivation, il était doué en informatique, ça lui servirait peut-être ? Mais Jessie était nulle dans à peu près tout, du moins pour les emplois proposé au sein de l'organisation... Enfin de toute façon il faudra qu'elle reste avec le bébé à la maison, mais ce n'était pas vraiment son genre, elle allait surement péter les plombs à tourner en rond... Il l'imaginait déjà 

"-J'EN PEUX PLUS JAMES, CE SALE MIOCHE PLEURE SANS ARRET, C'EST UNE USINE A CACA ET IL A PLUS D'APPETIT QU'UN GOINFREX, J'AI ESSAY֤É DE LE METTRE DANS UNE POKEBALL MAIS CA N'MARCHE PAS, ALORS AGIS SINON JE VAIS LE JETER PAR LA F'NEEEEEEEEEEEEEEETRE !!!!!!" 

Olala quelle horreur... Il la regarda un instant et l'embrassa tendrement sur le front avant de faire glisser son bras pour se dégager mais elle l'enlaça plus fort

"-Tu vas où ?! ; Il sourit

Je vais faire un peu d'exercice ma puce, repose toi... 

- C'est HORS DE QUESTION, tu restes ici! J'ai besoin d'toi James, me laisse pas...", murmura-t-elle en le comprimant plus fort qu'un fouet liane

"-Bon, je reste encore un peu, c'est d'accord... mais euh, Jessie... tu crois pas qu'on devrait discuter de ce qui... enfin... du euh... de ce qu'on va devoir faire enfin tu sais... pour le bébé ?"

Son cœur manqua un battement et elle marqua une pause avant de répondre

"- Comment ça ?

- Et bien tu vois je me disais qu'on allait devoir déménager, et changer nos habitudes enfin je veux dire, on ne peut plus espérer capturer quelques Pokémons à l'occasion pour contenter l'Boss et vivre dans une tanière... "

Jessie ne répondait pas, elle n'avait pas de réponses et elle ne voulait pas y réfléchir, tout ça était trop douloureux et impensable pour elle, et bientôt elle se mit à pleurer... Il savait que c'était un sujet de discorde mais il fallait bien l'aborder... Il la cajola, le cœur lourd, détestant l'entendre pleurer et la voir malheureuse

"-Je sais que c'est difficile Jessie mais c'est important... 

-Je ne veux pas de ce bébé James..."

Les mots de Jessie lui brisaient le coeur et la voir malheureuse l'achevait, bien qu'il le savait déjà au fond de lui : cette vie, c'était pas celle que Jessie méritait, et c'était de sa faute...

"- On sera heureux tous les 4, je te l'promet...

- Je veux pas qu'on soit quatre, je veux qu'on soit trois, je veux pas que ça change..." gémit-elle en enfouissant son visage contre lui tandis qu'il la serrât plus fort encore, une boule dans la gorge

"- Je suis désolé...", avoua-t-il en sentant son nez le piquer, s'efforçant de ne pas pleurer lui aussi

"-Je me sens tellement mal... 

- C'est juste une mauvaise période à passer, ça va aller..."

Au fond de lui, James n'en savait rien, mais il n'avait plus le choix, et malgré les pleurs de Jessie, le compte à rebours était lancé... Heureusement, il pouvait compter sur Miaouss, pour la pilule avait été un peu difficile à avaler...

"- Ce...ce que Jessie essaie de te dire c'est q...

- Je s...

-Noooo-honnn, seigneur je n'peux pas voir ça, Jessie~... 

- Ohé, vous ôllez crôcher l'morceau?! Pô d'cachot'ries entre nous, l'nfirme!

-Je n'suis pas malade, je suis enceinte Miaouss..."

C'était Jessie qui s'y était collée, et elle avait par conséquent du... lui faire une double révélation

"-Tu t'fiches de moué, t'ô eu c'morveux ôvec qui?!"

Le cœur du félin s'était retourné, il avait blêmi et manqué de tomber à la renverse. Il avait eu un réel choc, il voyait non seulement la relation entre ses amis comme une trahison, mais surtout ce bébé comme une véritable malédiction : ce morveux à venir allait être une abomination : un affreux mélange de ses nigauds d'équipiers, méchant, têtu et impulsif comme Jessie, lâche, peureux et naïf comme James, et indéniablement débile, comme les deux... et le PIRE dans tout ça, c'était que ce bébé... allait probablement le remplacer? 


Alola, mai 2001

James avait les mains jointes et les yeux larmoyants pleins d'étoiles, le cœur palpitant à tout rompre, sur un petit nuage, assis près de Jessie, fixant son bébé sur le monitoring

"- Regardez, là vous pouvez distinguer ses bras, et ça se sont ses jambes... 
- Bo vous êtes sur qu'c'est pô un Crysacier?
- Ferme là, espèce de matou puant! 
- Oh seigneur, je n'arrive pas à croire, regarde Miaouss, Jessie regarde, c'est mon bébé, NOTRE bébé! Merci Docteur vous êtes génial, merci infiniment!", s'enthousiasmait James tout seul tandis que Jessie souffla, exaspérée par toutes ces démonstrations qui lui foutaient la honte. Elle croisa les bras

"- Bon, et c'est QUAND que j'arrete de vomir et que j'pourrais marcher normalement?!
- Marcher vous pouvez, mais il faut éviter de porter des charges lourdes, de faire trop d'efforts...!
- Trop d'efforts, c'est à dire...? »
- Vous pouvez aller vous promener, nager, même faire un peu de sport si vous le souhaiter mais il faut vous écouter et ne pas forcer.. 
- Je peux faire l'amour quand même?"

James devint tout rouge et enfoui son visage dans ses mains, trop gêné, tandis que le médecin rangeait son matériel

"- Attendez!!! Mais qu'est-ce que vous faites? Je veux voir mon bébé plus longtemps... ", s'affola James tandis que le médecin retirait la sonde du ventre de son équipière 

" -Ne vous inquiétez pas, je vais vous donner un DVD... 
- Et vous ne nous dites rien de plus..? 
- Vous savez tout jeune homme, elle est en parfaite santé! 
- ELLE? Oh seigneur, c'est une fille... c'est une petite fille?! 
- Génial..., grogna Jessie, exaspérée
- Et bien oui, il s'avère que c'est une fille, je pensais que vous étiez déjà au courant, à ce stade de la grossesse, il n'y plus de doutes permis...
- Mais je... je voudrais savoir ce qu'elle fait, elle a donné un coup ce matin...", demanda James en contenant ses larmes, fou de joie, agaçant Jessie au plus haut point.

Le Docteur sourit à James qui lui lançait un regard de détresse tandis que Jessie enleva le brassard à tension entourant son bras d'un geste sec

"-Elle perçoit des sons et des lumières. Et elle mesure déjà 22cm, c'est pour ça que vous la sentez désormais, c'est tout à fait normal! 
- 22cm? C'est vrai...?", s'enthousiasma encore James en écartant ses mains pour essayer de visualiser la taille de sa fille sous le regard amusé de Miaouss

"-Et elle va encore grandir!
"- Oh et elle... elle m'entends si je lui parle...?"

Jessie bouillonnait, mourrant d'envie de virer ce charlatant de leur base secrete, excédée par ces niaiseries tandis que les grands yeux émeraudes brillants de James fixaient encore le médecin

"-Non, pas encore, mais c'est bien si vous lui parlez, ne cessez pas, c'est très important. Par contre mademoiselle, elle entend votre voix et les battements de votre cœur... 
- Ca m'fait une belle jambe...", ronchonna t elle encore en mettant discretement sa main sur sa poitrine, se sentant tout bizarre tandis que James se retourna vers elle et la prit dans ses bras

"- T'entends ça ma chérie... Ah et euh.. elle aime manger quoi...?", demanda encore James qui semblait n'être jamais à court d'interrogations. Le médecin se mit à rire, impressionné par ces questions idiotes

"- Il faut surveiller votre alimentation, ne pas manger trop gras ou trop sucré! Evitez les poissons crus, les... blablablablablabalablaaaaa"

Jessie n'entendait plus que ça, des blabla insupportables : des interdits, tout ce qu'elle détestait. Ca ne suffisait pas à ce moutard d'avoir élu domicile dans sa plastique parfaite, il fallait en plus qu'il, ou plutot "qu'elle" la contraigne à manger des légumes verts?!

"- Merci pour toutes ces précieuses informations Docteur!!, lui dit James en se levant pour le raccompagner
- Prenez soin de vous Jessica, et faites attention, je compte sur vous jeune homme! 
- Oui ne vous en faites pas! Je suis là, je veille au grain! 
- Quel enfer...", songea Jessie en le regardant serrer énergiquement la main du médecin... 

"- Et encore merci pour tout cher monsieur!"

À peine le doc parti, James se retourna vers son équipière, le doigt levé

"- Plus de Malasadas, plus de miel! Et plus aucune mission!
-  Ah oui? Depuis quand tu prends des décisions toi, j'peux l'savoir?!
- Depuis que tu n'es plus en état de faire c'que tu veux! D'ailleurs si vous m'aviez écouté plus souvent, on serait riche, en classe S, on aurait mille Pikachu! Que dis-je... 10 000 ! 
- C'est ça, bon... je vais manger, je meurs de faim..., dit elle en essuyant le gel sur son ventre

"- Ehh mais NON, ça t'arrive de m'écouter quand j'te parle ?! 
- Hmm... Non, j'entends une sorte de bruit de fond, je me concentre... et je vois que tu remues tes lèvres, ça m'agace et je t'écoute pas... Je fais "oui" de la tête jusqu'à ce que tu te taises... 
- Nooooon mais oh!! Plus un geste, petite effrontée!, s'énerva t il encore en se rapprochant du lit, l'empêchant de se lever
- Tu n'iras nulle part!"

Jessie lui sourit et fit mine de vouloir se lever

"- J'entends rien du tout... "


Jadielle, août 2001

"- Alors, ça t'plait?... C'est modeste mais enfin avec un peu d'volonté on peut faire quelques choses de sympathique... et puis, c'est chez nous...!"

Jessie détailla l'appartement d'un oeil inquisiteur, dégoutée d'être revenue dans cette sombre ville immonde qu'était Jadielle...

"- Mouais... De toute façon j'ai pas l'choix alors, vas y, signe, prend cette horreur...
- Jessie... Il faut l'imaginer décoré... et puis il y a un coin là bas où on pourra mettre le berceau! Et ici un beau tapis tissé en laine de Wattouat, qu'en dis tu?
- Qu'on a pas le moyens, imbécile.
- Miaouss trouve ça bien, il manque plus que ton accord...
- Miaouss se content'rait d'une poubelle, encore que c'est presque mieux d'ici..."

C'était plutôt mal parti, et pourtant, le lendemain, ils avaient posé leur affaires. Avec leurs économies, James décora l'appartement sinistre, et lorsque Jessie rentra à la maison, elle découvrit un endroit cosy, mignon et chaleureux... Elle réfléchit un instant, abasourdie, sans lui répondre, avant de lui sourire

"- Qu'est c'que c'est c'que cirque ?
- C'est chez nous, Jessie..."

Elle détailla tout, en silence, tandis que James dépérissait : il la supportait depuis 10 ans, mais là, enceinte, c'était carrément une autre paire de manche : l'enfer. Elle avança de quelques pas jusqu'à pendre son trench à un porte manteau en bois, dévoilant une petite robe moulante.

"-C'est ringard mais ca reste mieux qu'avant..."

Sous cet air maussade, James décela un sourire, et il resta immobile sur le canapé tandis qu'elle faisait le tour de la pièce ; il dévorait son ventre des yeux, fou d'amour pour elle et pour sa future petite fille... Il sentait son cœur battre à mille à l'heure, toujours aussi impressionné par cette grossesse, comme si à chaque fois qu'il voyait son ventre rond il venait de l'apprendre pour la première fois

"-Content que mes achats ne fussent pas vain! Je voulais te faire plaisir... -il marqua une pause- T'es tellement belle..."

Elle lui sourit encore et retira ses chaussures sous son regard incrédule 

"-Je sais... , minauda-t-elle avant de se rapprocher du lit, joueuse, avec son petit air de chipie
- Alors, tu es d'accord pour rester ici... ?", demanda James timidement à son équipière qui se plaça sur ses genoux à cheval sur lui en l'enlaçant

"-On verra bien...", chuchota-t-elle avant de caresser ses cheveux lavande, de replacer ses mèches rebelles... Elle le trouvait tellement beau, avec son visage angélique, son nez retroussé adorablement mignon, ses grands yeux émeraude enfantin pleins d'amour qui la regardait, sa petite bouche en cœur fendu d'un sourire idiot...

"-Je t'aime James..."

Il lui sourit en frottant son nez contre le sien

"Je t'aime aussi, si tu savais à quel point je t'aime..."

Il sourit, son cœur battant à toute vitesse, la berçant tendrement, et il glissa sa main contre son ventre, tout bouleversé...

"- Je vous aime toutes les deux... 
- Bohé, et môa alors?
- Viens par là mon vieux Miaouss! Je vous aime tous les trois..."

Une nouvelle vie se dessinait, et la semaine d'après, il était quatre, commençant une nouvelle aventure, ici, dans cet appartement lugubre d'une ruelle mal famée de Jadielle...


Jadielle, septembre 2001

"-Les amis, le grand jour est arrivé... Nous avons reçu notre solde tout compte de la Team Rocket! Ces affreuses années sont désormais derrière nous! Et une certaine Wendy a joint un papier à propos d'un jus ou je n'sais quoi m...
- Donne mwo çô !"

James restait fièrement debout, les poings sur les hanches, face à Jessie, assise sur le lit, qui se pencha pour lire la feuille par dessus l'épaule de Miaouss....

"- J'sais po trop quo penser, j'ai l'impression d'y a arnaques, paroles d'escroc... J'pensais pô l'Boss si radin, moi qui pensait qu'c'était un homme bien..., se dépita le félin bipède
- Pfff non mais qu'est-ce que tu peux être naïf mon pauvre Miaouss... On a toujours été lèche cul pour l'argent, j'peux pas croire que t'étais sérieux... Donne moi ce stupide papier que j'jette un coup d'oeil!, dit Jessie en lui chipant la feuille, ne comprenant strictement rien à la fiche de paie...

"-Ah bon, on fayotait?..., demanda son équipier d'une mine incrédule
- James, chéri, vraiment parfois je me demande si tu le fais exprès ou si t'es réellement idiot..., souffla t elle encore en se laissant s'avachir entre les oreillers, rendant la feuille à Miaouss

"-Il est idiot, cherche po... 
- Mais... vraiment... vous n'avez jamais apprécié le Boss?... Vous faisiez semblant pour le profit... Depuis le début? Ah bin ça alors..., se demanda encore James qui ne comprenait décidément rien...
- Quand j'avais entre 0 et 12 ans je l'ai PEUT-ETRE apprécié... ou plutôt toléré!, souffla Jessie en se repositionnant mieux 
- C'est plutôt lui qui nous tolère depuis un siècle, nous étions plutôt mauvais, il faut l'dire..., murmura son meilleur ami en joignant timidement ses doigts
- Oûai eh c'est VOUS qui étiez nuls, moa j'avais toujours d'bonnes idées mais vous en fosiez qu'à vos têtes, vous m'écoutiez jômais et on voit l'résultôts! Pas une cacahuetes, on est ruinés!, enchéri Miaouss tandis que Jessie faisait marcher ses doigts sur la courbure de son ventre, suivant les mouvements que son bébé faisait 

"Ma Victoire... elle se réveille..., s'enthousiasma le futur papa en s'allongeant près d'elle, s'empressant de venir communiquer avec elle lui aussi 
- Brillantes tes idées Miaouss... Tu nous construisais des robots au rabais qui tombaient en pièce au moindre coup d'vent! J'te confirai même pas un radio réveil à régler..., grogna encore Jessie avant de caresser tendrement les cheveux de James qui se releva un peu
- J'entends rien..."

Il colla un peu plus encore son oreille curieuse contre le ventre rebondit de son équipière sous son regard amusé 

"-Victoire... C'est moi, c'est papa, si tu m'entends fais un bruit... "

Le sourire de James retomba peu à peu tandis qu'aucun son ne lui parvenait

"- Pousse two, tu lui fais peur !, tenta Miaouss en le poussant avant de prendre sa place
- Ehhhh !"

Le chat se pencha à son tour et écouta attentivement, son oreille perfide collée contre le ventre de Jessie qui le dévisageait, un sourcil révélé

"-Bien l'bonjour Victoire, c'est oncle Miaouss !" Toujours rien.

"- Laisse-moi la place, c'est MOI son père, c'est moi qu'elle veut entendre !
- Non c'est moi eh, tu lui fais peur avec ta moquette!"

Les deux compères commencèrent à se chamailler lorsqu'une voix de crécelle fendit la pièce

"-ARRETEZZZZZZZ !!!!!!!!"

Ils se stoppèrent net et la dévisagèrent sans un mot tandis qu'elle glissa ses mains sur son ventre, avant de se fendre d'un petit sourire

"- Viens James..."

Elle lui prit la main d'un geste décidé et lui déposa sur la courbe arrondie de son bas ventre lorsque la main de son équipier se mit à trembler

"- Ooooooooooooh mon bébé... Coucou toi, tu m'as entendu c'est ça ? Tu veux me dire bonjour ?"

James se recroquevilla sur le lit, déposant ses paumes autours de sa petite fille qui donnait de valeureux coups de pieds, émerveillé, les yeux larmoyants

"- J'veux toucher mwo aussi !
- Bas les pattes crétin, tu attends ton tour !", grogna-t-elle, le poing levé avant de caresser tendrement les cheveux de James qui avait des étoiles pleins les yeux

"-T'o envie de sortir c'est çô ? J'comprends, ça doit pas être facile de vivre en ermite avec Jessie tous les jours... , lança le félin en se limant les griffes
- Pff... "

La jeune femme fit mine de se vexer mais au fond elle était bouleversée : ça devenait de plus en plus réel, ce n'était plus qu'une question de semaines...

"- Elle bouge encore !!!, s'émerveilla encore le jeune garçon aux cheveux lavande en accentuant son emprise autours d'elle, relevant la tête vers son équipière, les yeux scintillants
- Oui merci, j'le sens... 
- Mon trésor, j'ai tellement hâte de te voir, si tu savais... Je force Jessie à manger des aliments bons pour toi, même si elle n'est pas ravie de manger des légumes verts et de la viande bien cuite mais enfin, il faut ce qu'il faut... Oh, et je t'ai déjà confectionné de jolis vêtements... Oh et attends dimanche prochain ce sera ton premier concours à toi aussi, et peut être même qu'un jour tu deviendras coordinatrice toi aussi qui sait... Aussi belle que ta maman ! J'espère que tu seras quand même plus intelligente... "

Et dire qu'aujourd'hui, Victoire détestait les concours... Il fallait croire qu'elle n'avait retenu de sa vie intra utérine que les Malasadas, finalement.