FRUSTRATION

En ce bel après-midi, Butch et Cassidy venaient de sortir du quartier général, accompagnés cette fois-ci d'une jeune fille. Elle n'était pas bien grande, menue et pas laide du tout, mais d'aspect assez négligé. Était-ce des ongles rongés que la jolie blonde voyait ? Bon, le moment n'était pas à la contemplation. Monika était leur nouvelle assistante et ce n'était pas une idée qui déplaisait à Cassidy... Il était parfois pénible de devoir tout faire soi-même, ou plutôt de dire à Butch de tout faire lui-même. Cette aide serait plus que la bienvenue, d'autant plus que Cassidy avait eu vent que Jessie et James avaient le droit à un « larbin » eux-même...

Dans la voiture pour se rendre vers leur prochain lieu de mission, le silence régnait : ils fallait qu'ils s'apprivoisent, surtout qu'ils allaient passer quelque temps ensemble. Ce fut la meneuse - mais aussi la plus bavarde en général - qui brisa la glace la première, se raclant la gorge.

« Bien Moka, tu as des questions ? »

Le ton de la blonde était assuré : elle se sentait d'autant plus confiante que la jeune fille brune semblait intimidée par eux. Assise à l'arrière, elle les observait de ses grands yeux noirs, placidement. Pourtant, sa voix monocorde s'éleva sans attendre.

« Dites, ça fait combien de temps que vous êtes ensemble ? »

« Down, down in my bones
Dans, dans mes os
Somewhere I'd never have known, right at the back of my head
Quelque part que je n'aurais jamais du connaître, juste derrière ma tête »


Butch et Cassidy échangèrent un regard et avant même qu'il puisse dirent quoique ce soit, la blonde répondit de façon empressée, de toute évidence embarrassée par la question pourtant si innocente

« Ensemble ? Oh non non non non non non, on n'est pas ensemble. Non non non non. »

Butch haussa un sourcil après le rire nerveux de son équipière qui concluait sa tirade de « non » et ne su même pas quoi dire. Il était vexé. Vraiment vexé.


« It hit me like a beam of light, hit me like a hook of the right
Ça me frappe comme un faisceau de lumière, me frappe comme un crochet droit
And I could have fell to the floor
Et j'aurai pu tomber au sol »

Et comme leur jeune assistante ne répondit pas, un silence gênant les recouvrit de nouveau tandis que Butch fixait résolument la route, montant le son de la radio.


« Cause you talk to me and it comes off the wall
Car tu me parles et ça vient du mur
You talk to me and it goes over my head
Tu me parles et ça passe dans ma tête »


Ce ne fut que le soir, quand Monika les quitta pour s'occuper du matériel et aller se coucher que Butch décida de vider son sac. Alors que Cassidy se démaquillait, il se planta à côté d'elle, les bras croisés.

« Sérieusement, Cassidy ? 10 "non" ? » 

La jeune femme leva les yeux vers lui, un œil naturel et l'autre arborant encore du mascara, beaucoup moins paniquée que plus tôt cet après-midi.

« Tu choisis bien tes moments, dis-moi. »

Butch soupira avec mauvaise humeur : il reconnaissait bien son équipière, elle détournait la conversation. Il resta néanmoins où il était, bien décidé à avoir cette discussion, aussi déplaisante serait-elle.

« Cause it's you, oh, it's always you
Car c'est toi, oh, c'est toujours toi
Oh, I always knew, oh, it's you
Oh, je l'ai toujours su, oh, c'est toi »


Cassidy ne se hâta pas pour terminer son démaquillage et prit même le temps d'appliquer soigneusement sa crème hors de prix à l'extrait de baie Lichii. Ce ne fut qu'une fois ceci fait, ses cheveux détachés et ses triangles rangés qu'elle lui fit face.

« Je t'écoutes, quel est le problème ? »

Le calme de son équipière décontenançait un peu Butch, à vrai dire. Il était relativement peu habitué à la voir sans artifices : il n'était pas rare qu'elle soit couchée avant lui pourtant et dès le matin, elle était parfaitement pomponnée. Alors qu'il allait rouvrir la bouche - pour dire quoi, lui même l'ignorait -, elle le devança.

« Sa question m'a surprise. »

Elle se leva de son siège, se retrouvant plus près de lui encore, un très léger sourire étirant ses lèvres naturelles. Ils étaient à peine à quelques centimètres l'un de l'autre et la tension qui s'était installée entre eux depuis la scène dans la voiture était palpable.

« Mais je n'aurais pas cru que ça t'affecterait autant. »

Son ton était presque désolé. Cela déstabilisa encore davantage Butch, qui pourtant se reprit, tandis que son équipière s'était éloignée de lui pour prendre ses vêtements de nuit.

« Bah... Mets toi à ma place, un peu. J'sais bien qu'on est pas ensemble, hein. Mais c'était comme si j'te dégoûtais... »

Sa nuisette à la main, la jeune femme revint vers lui à pas feutrés. Sa grâce féline n'était pas sans rappeler un Persian à Butch.


« I try my best to unwind
J'essaye de mon mieux pour me détendre
Nothing on my mind but you
Il n'y a rien dans mon esprit a part toi »

La pensée qu'elle serait aussi très bien sans la fameuse nuisette lui traversa l'esprit, mais il préféra la chasser très rapidement. Ce n'était pas franchement le moment.

« Si tu me dégoûtais, j'aurais eu une autre réaction que 10 pauvres petits "non", crois moi... »

Cette réponse provoqua un profond soulagement chez le jeune homme, mais aussi une intense envie d'en savoir plus.

« Oblivious to all that I owe
Sans me soucier de tout ce que je dois
I'm hanging on to what I don't know
Je m'accroche à ce que je ne connais pas »

Mais alors que Butch allait répondre, une tête brune ébouriffée apparut dans l'embrasure de la porte. Il est vrai que Moka avait frappé, mais personne ne lui avait répondu. Elle savait néanmoins pertinemment que les deux agents étaient dans la chambre de la cabane qu'ils occupaient pour la nuit.

« S'cusez-moi. J'ai un soucis. »

Bien que totalement dénuée de la moindre vie, la voix de la jeune fille fit sursauter les deux agents de rang A. Butch s'apprêtait à ouvrir la bouche, mais fut une fois de plus devancé par son équipière.

« Le gentleman ici présent va t'aider. Il comptait me laisser aller dormir, de toute façon. J'ai besoin de mes huit heures de sommeil. N'est-ce pas, Butch ? »

Cette gamine ne lui avait clairement rien fait et à part son attitude placide et sa question malaisante de cet après-midi, elle avait l'air tout à fait charmante. Cependant, Butch dû profondément prendre sur lui pour ne pas hurler sa frustration au monde entier. Cassidy semblait pour une fois dans de bonnes dispositions pour s'ouvrir un peu et... Non, il ne pouvait même pas avoir le fin mot de l'histoire. Il avait du être maudit à la naissance, c'était impossible autrement.


« So let's go to bed before you say something real
Alors allons au lit avant qu tu dises quelque chose de réel
Let's go to bed before you say how you feel
Allons au lit avant que tu dises ce que tu ressens »

« J'arrive. »

Son ton était quelque peu résigné, ce que Cassidy ne manqua pas de remarquer. Il tourna les talons pour rejoindre leur jeune assistante.Elle regrettait peut-être qu'ils aient été interrompus, mais c'était sans doute mieux comme ça. Fatiguée, elle ne disait que des idioties.